La Lyre Charloise fête ses 120 ans

1881 A 2009, SUR TROIS SIECLES, LA LYRE CHARLOISE DEPUIS 120 ANS "UNE BONNE CAMARADERIE"

Il nous tient à cœur de saluer et de rappeler notre plus vieille association. D’autant plus que parmi ses musiciens, certains sont présents depuis 65 ans. Pour l’occasion, ils se sont retrouvés autour de Mr Gérard Rousseau Président actuel de la Lyre Charloise et Mr Thromas membre actif.

image151

Pour traduire cet après-midi du 17 Novembre, nous avons écouté, fait préciser des faits, et, recueilli quelques souvenirs et témoignages de Messieurs Emile Sauvage, Michel Pipet, André Clément, sans oublier leur ami et ancien président Denis Roquet qui regrettait de ne pouvoir être présent.

Nos ainés ont tenu à affirmer leur passion de la musique, leur besoin de la faire partager et d’ encourager d’autres à venir se joindre à eux, leur générosité et le plaisir des festivités, mais surtout, et, avant tout, une bonne camaraderie qui est essentielle dans la vie et fonctionnement de l’association.

Depuis 1881 que de souvenirs et d’ espérances aussi.

Entre les deux-guerres les loisirs étaient moins nombreux que maintenant, jeunes et anciens se retrouvaient ensemble pour animer les fêtes à Charroux et dans les localités voisines : «la musique c’est de la gaieté» c’étaient plusieurs sorties par mois à chaque festivité.

La musique militaire avait sa place. Nos parents avaient fait la guerre 1914-1918. Pendant notre service militaire, nos connaissances musicales acquises à la lyre ont été appréciées.

Pour nous la musique c’était de la rigueur, des efforts, apprendre le solfège, venir aux répétitions ; nous avons toujours voulu former des jeunes, leur donner de notre temps et des moyens pour suivre des cours.

image153

1923 l’Isle-Jourdain

image155

1945 pose devant l’atelier

Des anecdotes gaies et moins gaies…

Nous avions des cours de musique que nous dispensait Mr Michaud ferblantier de son métier dans son atelier où nous nous asseyions sur son établi.

La grosse caisse, Mr Emile Sauvage parle «Elle est vieille, elle était là avant que je ne sois à la Lyre, la notre, elle résonne c’est surtout cela qui lui est demandé, elle est en peau de chèvre».

"Pendant une cérémonie à l’Eglise de Charroux, nous avions cassé un vase, ce qui n’est pas passé inaperçu".

Quand un musicien se mariait la Lyre venait donner l’aubade à l’église et au dessert. Les liens d’amitiés étaient très forts. "Et cet accident, le camion qui nous transportait à Châtain, qui s’était renversé avec nous et nos instruments de musique". Que d’émotions ce jour là.

Encore à propos de Châtain, que de bons souvenirs avec Mr  le Curé, l’abbé Paul Guillon, grand résistant. Un jour, il a bravé l’interdiction d’une procession en faisant jouer l’air de la Marseillaise. "Nous gardons un vif souvenir, c’était nous qui jouions", "nous l’aimions bien", "que de choses à raconter à son sujet".

image159

Ostensions

image157

Emile a la grosse caisse depuis 1937

"Pendant l’occupation, nos instruments ont été volés par les Allemands pour récupérer le métal". Le livre des délibérations de la Lyre Charolaise de l’époque fait état de leur remboursement par le Gouvernement français.

image161

Peintres dans la rue 2009

Et maintenant, nos anciens parlent de l’avenir.
Aujourd’hui, il y a plus de loisirs, surtout la télévision, nous regrettons, qu’il y ait moins de monde à la campagne, beaucoup de jeunes sont partis, nous avons des éléments des communes limitrophes complétant nos effectifs ; des retraités qui sont à Charroux, et dont des amis qui ont des connaissances musicales que nous sommes contents d’apprécier ainsi que nos amis anglais, qui ont l’oreille musicale.
Depuis 1995 nous avons une chorale qui répète et se produit à Charroux et à l’extérieur lors des fêtes.

image163

Téléthon 2008

image165

Naissance de la Lyre Charloise récépissé du dépôt à la sous préfecture de Civray du 23 juin 1881

En conclusion, la Lyre Charloise continue, et elle recrute avec "sa franche camaraderie".

peintres ds la rue (12)Et maintenant, nos anciens parlent de l’avenir.

2009 Peintres dans la rue

«Aujourd’hui, il y a plus de loisirs, surtout la télévision», «nous regrettons, qu’il y ait moins de monde à la campagne, beaucoup de jeunes sont partis», nous avons des éléments des communes limitrophes complétant nos effectifs; des retraités qui sont à Charroux, et dont des amis qui ont des connaissances musicales que nous sommes contents d’apprécier» ainsi que nos amis anglais, qui ont l’oreille musicale.

Téléthon concert Lyre 20071124-2Depuis 1995 nous avons une chorale qui répète et se produit à Charroux et à l’extérieur lors des fêtes».

Top